L’installation d’une véranda
0 8 minutes 6 jours

Construire une véranda permet de disposer d’une véritable pièce à vivre avec vue sur le jardin et l’extérieur. Voici quelques conseils pour organiser votre installation de véranda et pour ne rien oublier lors des réunions avec le maître d’œuvre, tant sur le plan pratique que juridique. L’installation d’une véranda : une question de confort.

Que dit la loi à propos de sa construction ?

Il est conseillé de se familiariser avec les lois pertinentes en matière de zonage et d’urbanisme avant d’entamer tout projet de construction d’une veranda 77. Le plan local d’urbanisme de chaque commune fixe les procédures à suivre pour la construction d’une véranda. La surface d’extension maximale est ainsi déterminée par le Coefficient d’Occupation des Sols (COS). En outre, le plan de réduction des risques de catastrophes naturelles établit les normes de sécurité qui doivent être respectées.

Par ailleurs, pour installer une véranda conforme à la loi, vous devrez présenter une déclaration de travaux à condition que la surface d’occupation de la véranda ne dépasse pas 20 mètres carrés (un maximum plus élevé de 40 mètres carrés en zone urbaine). Si la surface de votre véranda dépasse cette limite, vous devez alors demander un permis de construire à votre municipalité.

Quelle norme exigence la RT2012 ?

La construction d’une veranda 77 doit respecter à la fois des exigences légales et des normes spécifiques de performance énergétique. Ainsi, la réglementation RT 2012 destinée à favoriser les économies d’énergie doit être suivie si la surface supplémentaire ajoutée à l’habitat par la véranda dépasse 30% de la surface désormais habitable.

Le modèle classique ou moderne ?

Quels que soient le design et le matériau, une véranda réussie s’intègre à l’environnement et au bâtiment existant. Le matériau structurel, l’importance des surfaces vitrées, mais surtout la façon dont elles sont réparties, sont autant d’éléments qui influencent le design d’une veranda dans le 77e. Les extensions d’un bâtiment contemporain fonctionnent bien avec les baies vitrées de taille imposante. Les vérandas aux ouvertures à plein cintre et aux décorations ornementales évoquent davantage les jardins d’hiver du XIXe siècle. Enfin, les lignes très régulières des structures qui forment un quadrillage s’apparentent davantage au design nord-américain. Le dessin de la véranda peut compléter la maison ou, au contraire, jouer un rôle perturbateur. Une seule condition : les proportions doivent toujours être harmonieuses à la fin.

Quels matériaux utiliser pour sa construction ?

Plusieurs choix s’offrent à vous

Une véranda en bois

Choisissez le bois pour votre véranda afin d’obtenir un espace attrayant et accueillant. Même dans les maisons les plus contemporaines, il s’intégrera parfaitement à votre décoration. Le bois vieillit bien et dure longtemps s’il bénéficie d’un entretien régulier. De plus, les propriétés naturelles d’isolation thermique et acoustique du bois en font le matériau idéal pour votre véranda. Cependant, le matériau est assez cher, donc si vous voulez une véranda substantielle, vous devrez mettre de côté beaucoup d’argent.

Une véranda en PVC

Matériau le plus utilisé pour les vérandas, le PVC présente plusieurs avantages, dont l’un est qu’il est le plus abordable ! De plus, c’est un matériau solide et durable, facile à nettoyer (lavage à l’eau savonneuse). Très isolant et robuste, le PVC vous permet de faire des économies d’énergie, et vous pouvez économiser encore plus si vous ajoutez un double vitrage. En revanche, le PVC vieillit avec le temps et ne peut pas être peint, même s’il existe désormais des PVC colorés.

Une véranda en aluminium

Une caractéristique particulièrement intéressante de la veranda dans le 77e en aluminium est qu’elle est accessible aux petits budgets tout en offrant une robustesse importante et un entretien réduit. Contrairement au PVC, l’aluminium, plus léger, permet de construire de grandes vérandas. Cependant, l’isolation thermique de la véranda en aluminium laisse à désirer. Demandez à votre vérandaliste comment améliorer l’isolation thermique de votre véranda en ajoutant des barrettes isolantes, par exemple.

Une véranda en acier

La véranda en acier embellit votre extérieur et convient à de nombreux styles de maisons, tant traditionnels que modernes. Après avoir reçu un traitement anticorrosion, l’acier peut être peint dans une variété de couleurs et a une longue durée de vie. En outre, c’est le matériau le plus cher pour une véranda sans pour autant offrir une isolation thermique adéquate. Cependant, il existe des moyens de renforcer l’installation de l’isolation comme celle en aluminium.

Quelle orientation pour ma véranda ?

Pour une à pièce vive, l’orientation est cruciale. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de choisir.

Pour protéger les habitants des fortes chaleurs estivales dans les régions méridionales, il est préférable de les exposer au sud-est.

Il est préférable d’avoir une orientation sud-ouest dans les régions nord.

La véranda à l’est bénéficie de l’ensoleillement matinal, ce qui assure une augmentation rapide de la température en été et une diminution progressive de la température en hiver. Par conséquent, un système de chauffage fiable est nécessaire.

La véranda à l’ouest est orientée vers le soleil de midi. En été, si aucune protection n’est prévue, l’ensoleillement intense peut entraîner une surchauffe l’après-midi.

La véranda dans le nord  sert de chauffage d’appoint et peut contribuer à réduire les besoins en chauffage de la maison, mais en hiver, elle devient inefficace.

Comment se déroule sa pose ?

Les éléments de votre véranda personnalisée seront livrés à votre domicile après sa fabrication, qui prend généralement plusieurs semaines.

– La mise en place peut durer plusieurs jours. Dans le matériau que vous avez choisi, vous devez d’abord mettre en place la structure. Pour cette première phase du projet, de nombreuses étapes sont nécessaires, notamment le traçage de la veranda dans le 77e sur le sol, la pose de semelles sous les pots et l’ajout de mousse sur les pièces qui seront fixées aux supports en béton.

-En fonction des finitions que vous avez choisies, la toiture sera ensuite installée. Le spécialiste vérifiera l’étanchéité entre le mur et la véranda.

– Ensuite, les châssis qui envelopperont les fenêtres viendront. La mise en place des fixations viendra en premier, puis le réglage des objets mobiles comme les coulissants ou autres mobiles.

– Les travaux seront terminés aux joints d’achèvement ou d’étanchéité.

Vous pourrez alors faire la réception de votre véranda en bonne et due forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *