Isalo
0 4 minutes 7 mois

Parmi les paysages de Madagascar, les gens ont du mal à choisir leur première destination. Il est question notamment de nombreuses curiosités. La meilleure combinaison à faire est celle de la découverte de l’Isalo, de la faune spéciale à l’exemple du Maki catta et d’une population insolite comme les Mikea. Mais bien entendu, le pays n’est pas seulement des espèces endémiques, une curiosité locale et un paysage à contraste. C’est également des plages de rêve. Il suffit de savoir quoi rechercher.

Découvrir la beauté des animaux endémiques

Avant de partir à la découverte de l’Isalo, Maki catta, Mikea et plage il est important de se renseigner sur le sujet. En ce qui concerne le Maki catta, c’est assez facile, car il s’agit d’une espèce protégée. Étant une espèce diurne, leur vie est assez intéressante à observer étant donné qu’ils sont visibles en plusieurs petits groupuscules d’individus prenant des bains de soleil et partant à la recherche de nourriture. La structure sociale de ces animaux est dominée par les femelles et ils occupent un territoire de 6 à 25 ha généralement. Comme il s’agit d’une espèce quasi menacée, car il ne se reproduit qu’une fois par an, entre avril et juin, son observation est strictement réglementée. Comme tout le monde le sait, c’est dans le parc de l’Isalo qui est l’une des destinations touristiques incontournables de Madagascar qu’il est plus facile de découvrir ces animaux.

Découvrir le cadre de l’Isalo

En partant à la découverte de l’Isalo, Maki catta, Mikea et plage les gens profitent à fond de leur séjour dans la grande île. Le parc de l’Isalo présente un massif rocheux naturel avec un relief très particulier. Les paysages sont pour la plupart désertiques émaillés de canyons verdoyants. Situé dans la province de Toliara, à proximité de la RN7, le Parc national de l’Isalo est la destination idéale pour les amoureux de la nature. Les chiffres sont formels à ce sujet. En effet, il existe là-bas au moins 39 espèces de reptiles et 14 espèces de primates ainsi que 77 espèces avifaunes. Il en va de même pour la flore comme en témoignent 400 espèces floristiques. Après tout, le parc présente une richesse infinie de faune et de flore.

Madagascar : terre de culture

Il faut dire que Madagascar recèle encore de nombreuses attractions et curiosité. Parmi ceux qui reviennent souvent est le peuple Mikea. Ces derniers sont des individus qui ont fondé une tribu dans la forêt. Leur mode de vie a de quoi fasciner puisqu’ils vivent de chasse et de cueillette dans une forêt en autarcie. Leur mode de vie est un synonyme de rébellion contre la civilisation. Il est question d’un groupe de sous ethnies vraiment différent des ethnies malgaches. Ils ont leur propre dialecte, qui est d’origine malayo-polynésienne. Il faut dire que le sud de Madagascar présente plusieurs attraits touristiques. En plus de la culture, il est aussi question de la beauté des couleurs et des reliefs sculptés par la nature. Pour ceux qui veulent une petite récréation parmi tant de couleurs et de forme, rien ne vaut un petit tour à la plage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *